Acide folique mal toléré : comment le remplacer ?

In pain

L’acide folique (appelé aussi vitamine B9 ou folates) est souvent le premier pas dans le monde médicalisé de la grossesse.

Quand on explique à son médecin qu’on a un projet de bébé, ou si on consulte parce qu’on vient de découvrir avec joie, bonheur, excitation (et qu’on a plein de questions) qu’on est enceinte, on ressort du cabinet avec une ordonnance d’acide folique. Et il est légitime de se demander pourquoi.

Mais qu’est-ce que l’acide folique ?

Les folates sont les formes de la vitamine B9 présentes naturellement dans les aliments. La vitamine B9 est indispensable pour assurer certaines fonctions de notre corps, notamment la production du matériel génétique.

L’ANSES, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, consacre sur son site un article sur l’acide folique, assez complet pour celles qui veulent connaître en détail l’importance de cette vitamine.

Dans cet article, un focus sur les conséquences d’une carence en vitamine B9 sont évoquées  :

« Chez la femme enceinte, les conséquences d’une carence en acide folique sont encore plus dramatiques : anomalies du développement des tissus maternels (placenta, circulation sanguine), anomalies de développement du fœtus (spina bifida, anencéphalie), retard de croissance du fœtus, augmentation du risque de prématurité, faibles réserves en folates chez le nourrisson. A partir de l’adolescence, il est donc recommandé à la population féminine de veiller à la couverture de leurs besoins en acide folique. »

A lire ces quelques lignes, ça fait froid dans le dos.

On comprend mieux du coup pourquoi les médecins prescrivent de façon automatique de l’acide folique à toute femme souhaitant faire un enfant.

Effets secondaires

L’acide folique est donc donné aux femmes de manière automatique, mais pour certaines, prendre ce petit comprimé quotidien est source de désagréments et d’effets secondaires désagréables : maux de ventre, troubles du transit notamment.

Et parfois, il est préférable d’arrêter d’en prendre (après en avoir discuté avec son médecin…).

Mais comment arrêter de prendre des comprimés d’acide folique sans culpabiliser ?

Pour celles qui ne tolèrent pas les comprimés et qui arrêtent d’en prendre, il est conseillé d’orienter son alimentation avec des nutriments riches en vitamines B9. L’apport en acide folique est plus difficile à quantifier, mais c’est toujours mieux que de ne rien faire du tout pour compenser l’arrêt de la prise.

Le ministère de la Santé a édité un petit guide pour guider les futures mamans dans leur quête de folates. Pour celles qui veulent aller plus loin, la table Ciqual sélectionne les aliments riches selon le nutriment choisi. Ici vous verrez la sélection pour les aliments riches en vitamine B9.

C’est un site intéressant et sérieux, qui marche aussi pour lorsqu’on recherche à booster son alimentation en calcium, en fer, en ou en vitamine C…

Et vous, avez-vous bien toléré les comprimés d’acide folique prescrit par votre médecin ? Avez-vous orienté votre alimentation (en acide folique ou autre ?)

Crédits : Woodleywonderworks
Crédits : Woodleywonderworks
Publicités

9 réflexions sur “Acide folique mal toléré : comment le remplacer ?

  1. Pas d’acide folique pour moi, ma gynéco m’a dit que c’était dépassé, le temps où l’on en prescrivait automatiquement… Du coup, pas trop convaincue, j’ai essayé d’en prendre avec 1 càs de levure de bière par jour. Pas très bon, mais bourré de vitamines !

    J'aime

    1. L’acide folique est aussi une recommandation de la HAS, après il est vrai que chaque médecin a son point de vue. Si tu manges équilibre tu ne dois pas être en carence. En revanche je ne connaissais pas les bienfaits de la levure de bière pour le bébé (je ne la connais que pour les cheveux et c’est d’ailleurs assez efficace !)

      J'aime

  2. J’en prends depuis quelques mois pour un projet de bébé, mon gynéco étant de la vieille école, il m’en avait parlé. Mais avec une colopathie fonctionnelle c’est une vraie catastrophe/torture qui démultiplie tous les symptômes ! Donc merci beaucoup pour ces orientations de lecture, c’est finalement plus simple de passer par l’alimentation, et effectivement la levure est en pole position dans le classement du guide fait par le ministère de la santé 🙂

    J'aime

    1. Ravie que ca puisse t aider 🙂 J’imagine que dans ton cas ce n’est pas évident… Je ne sais pas si l’alimentation peut égaler les comprimés niveau dosage mais c’est toujoirs ça et c’est mieux que de juste refuser le comprimé d’acide folique.
      Tu en es où de votre projet bébé ? En phase d’essais ? Au plaisir de te lire !

      J'aime

  3. Je repasse ici bien des mois après ta réponse ^^ : finalement je suis une grosse mangeuse de salade et la prise de sang a confirmé que je n’étais pas carencée (contrairement à mon gynéco qui affirmait fermement que TOUTES les femmes sont obligatoirement carencées à notre époque !).
    Nous étions en phase d’essai à cette époque et la nouvelle année a aussi apporté une bonne nouvelle : nous attendons une petite fille pour octobre 🙂 !
    Finalement il faut croire qu’une alimentation assez saine suffit pour avoir sa dose d’acide folique (mais enceinte le fait d’être immunisée contrer la toxo aide grandement, c’est moins contraignant) et ma sage-femme m’a donné du Gestarelle (qui en contient entre autre), qui est plus complet et est bien plus tolérable.

    J'aime

    1. Et bien tout d’abord toutes mes félicitations !! Et merci de revenir faire un petit tour par ici 🙂
      Je vois que nous avons un mois d’écart à peu près, c’est chouette 🙂
      Bravo pour ton absence de carence de acide folique, effectivement peu de femmes arrivent à manger suffisamment équilibré pour éviter les compléments alimentaires.
      Ma sage femme m’avait donné une dose d’essai de gestatelle et j’ai vu qu’elle en contenait. Effectivement sous cette forme ça passe peut-être mieux 🙂

      J'aime

  4. Merci ! C’était une très bonne surprise en effet et passé le 1er trimestre un peu comateux je suis revenue avec plaisir consulter ton blog 🙂 !
    Avec un mois d’écart on se suit et c’est drôle de voir que les préoccupations concernant l’arrivée de bébé sont les mêmes (la chambre, les cours de préparation, allaitement ou non ?) 😉 avec en parallèle les avantages de la grossesse (le teint de folie et le joyeux transit parti en vacances).

    J'aime

    1. Espérons que les prochains articles te parlent également 🙂
      Pour le transit tu as peut être vu dans les commentaires mais il mn à été conseillé de prendre des graines de psyllium blond et je dois dire que ça aide quand on a trouvé le bon dosage.

      J'aime

  5. bonjour je rentre par hasard sur votre blog pour prendre une photo d’aliments qui apportent des folates pour une conf et je vous mets en garde sur l’utilisation de l’acide folique pdt la grossesse Vous pouvez en prendre sans risque avant et pdt les 2 premières semaines mais après cela va perturber certaines opérations importantes pour le cerveau du bébé et donc attention et de toutes les façons il faudrait éviter cette forme là et opter pour du methylfolate plus difficile à trouver mais présentant moins de risque.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s