Clinique ou hôpital ?

Crédits : Plo0m
Crédits : Plo0m

Et c’est une question à se poser rapidement !

Pour certaines femmes la réponse est limpide ou s’impose d’elle-même, notamment par la répartition inégale des établissements de santé et des maternités sur le territoire.
Mais, pour ma part, je peux dire que je suis chanceuse, la région parisienne proposant une offre de soin très importante.
Me voilà donc face à une question : vaut-il mieux choisir d’être suivie et d’accoucher en clinique ou est-il préférable de privilégier l’hôpital public ?

C’est une question de point de vue…

La première question à se poser : le gynécologue

Décider dès le départ qu’on souhaite se faire accoucher par son gynécologue implique qu’on le suivra là où il exerce. Et c’est souvent  le cas dans des établissements privés.

L’avantage principal c’est que le jour de l’accouchement la future maman connaît le gynécologue, ce qui peut être rassurant.

L’autre option consiste à choisir son établissement et à être accouchée par le gynéco de garde le jour J, que ce soit à l’hôpital ou dans une clinique.
L’avantage c’est qu’il est alors possible d’accoucher dans l’établissement le plus proche de chez soi. Plutôt pratique et parfois même, rassurant.

Enfin, beaucoup de jeunes mamans expliquent qu’on ne voit pas le gynéco à l’accouchement, et que ce n’est peut être pas la peine de préférer la clinique uniquement pour ce point.

Les soins apportés

Les maternités des hôpitaux publics sont classées selon plusieurs niveaux : 1, 2 ou 3, correspondant à leur niveau de prise en charge : le niveau 3 par exemple, a un service de réanimation néonatale (plus d’explications sur les 3 niveaux dans cet article sur famili.fr ). La plupart des grossesses sont sans risque et ne nécessitent pas un niveau 2 ou 3, mais là encore, c’est l’évolution de la grossesse et des avis du gynéco qui vous suit qui détermineront l’établissement adéquat pour l’accouchement.

Pour les femmes qui souhaitent choisir leur maternité de la façon la plus exhaustive possible, il est possible de consulter les rapports de certification, disponibles au public sur le site de la Haute Autorité de Santé (HAS), que vous trouverez dans la rubrique « Certification des établissements de santé », puis dans l’encart à la droite de la page « Rechercher un établissement de santé ».

La certification des établissements de santé est un passage obligé et une épreuve importante puisque tous les services sont passés à la moulinette pour constater ce qui est réalisé, et ce qui pourrait être amélioré.

Les rapports disponibles sont lourds et techniques pour quelqu’un qui ne s’y connait pas trop, mais en ciblant bien sur les informations qui concernent la maternité, vous trouverez des informations utiles, tant sur les pratiques que sur la qualité de l’accueil, des repas, le respect de la confidentialité… La meilleure source d’information sur un établissement, bien au delà du bouche à oreille (qui pourra être intéressant pour le ressenti de vos amies ou sur la politique de la maternité sur l’allaitement, ou sur la préparation à l’accouchement par exemple).

Une autre méthode pour comparer les établissements, qu’ils soient publics ou privés d’ailleurs, consiste à consulter les taux (d’épisio, de péridurale, etc…) ou les classements, comme celui de l‘Express par exemple (attention les chiffres datent un peu). Le site guidedesmaternités.com vous apportera des informations complémentaires sur les établissements de votre département.

Plateau technique disponible 24h/24, anesthésiste et obstétricien de garde, l’hôpital est souvent le plus réactif et le plus opérationnel en cas d’urgence.

Si votre choix se tourne vers le privé, il peut être utile de se renseigner auprès de votre clinique pour connaître l’hôpital vers lequel votre petit bout pourrait être dirigé en cas de pépin.

Crédits : Roger Nuuk
Crédits : Roger Nuuk

Et comment ça se passe financièrement ?

A l’hôpital, les actes sont remboursés à 100%, après il faut vérifier auprès de votre mutuelle pour connaître les plafonds de prise en charge pour la télé, le lit accompagnant éventuel, la chambre seule si jamais c’est possible…

Pour les cliniques, attention, il en existe de deux types : conventionnées et non-conventionnées (où il faut souvent avancer l’intégralité des frais… il faut interroger impérativement votre mutuelle).

En général dans les cliniques le forfait journalier est pris en charge, mais attention aux dépassements d’honoraires des médecins,  et au prix de la chambre individuelle.

Financièrement, gros avantage pour l’hôpital.

Et côté confort ?

Là, en général, les cliniques ont l’avantage. Chambre individuelle, accueil plus personnalisé, établissement plus petit donc qui fait moins « usine »… Les horaires sont souvent plus flexibles qu’à l’hôpital, c’est plus pratique quand papa veut rester un peu plus longtemps avec ses deux merveilles…

 

Crédits : Isabelle Moulis
Crédits : Isabelle Moulis

 

Voilà donc un petit comparatif qui ne peut en cas déterminer qui l’emporte entre l’hôpital ou la clinique. Si votre grossesse ne présente aucune difficulté, vous avez le choix. Dans le cas contraire, se diriger vers l’hôpital présente plus de sécurité. C’est une décision à prendre en connaissance de cause, à en discuter avec votre médecin. Seul impératif : ne pas trop tarder pour vous inscrire à la maternité !

Publicités

2 réflexions sur “Clinique ou hôpital ?

  1. Merci pour cet article très intéressant. C’est vrai qu’il va falloir qu’on se penche sérieusement sur la question… En plus comme on est « nouveaux » dans cette région, on ne connait pas vraiment la réputation des maternités.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s