Grossesse et vaccin anti-grippe… Qu’est-ce qu’on fait ??

vaccin

Petit billet automnal, même si l’hiver est encore loin des esprits pour une bonne partie de la France (le Sud et tes 30°, si tu m’entends !!)

Parce que bon, nous sommes quand même mi-octobre, et le moment des premiers rhumes va bientôt arriver… Pour ensuite laisser la place à nos épidémies préférées, gastro et grippe en tête.

Beurk beurk beurk, je ne coure vraiment pas après.

Sauf que, je le veuille ou non, elles vont arriver, avec plus ou moins de virulence. Le dernier hiver a été relativement doux et il n’y a pas eu de grosse épidémie de grippe (source fiable : le site grippe.net, très utile pour les paranos comme moi mais toxique pour les hypocondriaques !), mais on ne peut absolument rien prévoir pour l’hiver qui arrive.

Sauf que, cet hiver, j’espère bien ne pas avoir à me traiter, ce qui serait une bonne nouvelle car ça voudrait dire que je suis enceinte, et une moins bonne puisque le Doliprane serait mon seul allié dans cette période difficile.

 

Toutes ces réflexions m’ont amenée à LA question qui tourne en boucle depuis quelques jours : Vaccin anti-grippe ou PAS ?

Pour vous rappeler mon contexte quotidien : train de banlieue (=plein de gens proches), métro (=plein de gens trèèès proches et qui adorent faire profiter tout le wagon quand ils toussent) et ambiance de travail propice à l’échange des virus.

Impeccable non ?…

Je suis déjà une adepte de la prévention : vitamine C à fond les ballons, homéopathie suivie à la lettre dès novembre. Mais est-ce que ça serait suffisant cette fois ?

Je ne me suis faite vacciner deux fois en tout et pour tout contre la grippe dans ma vie, à chaque fois à des périodes où je déménageais dans une nouvelle ville et que je redoutais plus que tout de me retrouver un matin clouée au fond du lit avec 40 de fièvre, loin de ma famille et de mes amis, avec personne pour m’aider.

Bon, à vrai dire, j’avais fait un peu dans le mélodrame parce qu’en tant qu’étudiant, tu ne restes jamais seul longtemps et il y a toujours des copains pour te donner un coup de main, même s’il s’agit d’une virée à la pharmacie.

Bref. Au moins j’ai un peu de recul sur ce vaccin et ces deux tests ne m’ont pas causé le moindre problème : pas d’effets secondaires, pas de grippe attrapée plus facilement. En bonne élève, je les avais fait en début de période vaccination, pour bien laisser le temps à mes anticorps de faire leur boulot.

Alors qu’autour de moi, j’entends tout et son contraire au sujet de ce fichu vaccin, et ce n’est même pas la peine de se renseigner auprès d’un médecin, puisque derrière le discours officiel tenu, il y a autant d’avis que de professionnels de santé.

Mon métier et mon ambiance de travail font que je suis convaincue de l’utilité de la plupart des vaccins (c’est quand même plutôt sympa à notre époque de ne pas attraper la diphtérie ou la poliomyélite), mais pour la grippe… je suis partagée.

 

Dans mon cas perso, je vois deux avantages à me faire vacciner : me protéger parce que je n’aurai pas accès aux médicaments –même si j’avoue que le paracétamol est notre seul allié dans ce cas ci… Quoique… que faites-vous du bon vieux grog ?? INTERDIT AUSSI !), et protéger mon potentiel-futur-bébé d’un virus pas très sympa et d’une forte fièvre sur plusieurs jours de sa maman. Je ne pense pas que les fortes fièvres soient hyper recommandées en cas de grossesse.

Les inconvénients : ne pas vraiment savoir les effets néfastes d’un vaccin sur le foetus… Principe de précaution quand tu nous tiens…

Alors que faire ??

Officiellement, les pouvoirs publics encouragent les futures mamans à se faire vacciner, quel que soit le stade de grossesse (http://www.ameli-sante.fr/vaccination-grippe.html)

Mais il nous reste notre libre-arbitre. Et le point de vue du futur papa aussi…

 

Et vous, qu’en pensez-vous ??

Publicités

4 réflexions sur “Grossesse et vaccin anti-grippe… Qu’est-ce qu’on fait ??

  1. je me suis posée la question aussi quand on nous l’a proposer au boulot…mais j’ai peur de ce vaccin alors je ne le ferai pas même si je prends le bus tous les jours. Je suis un traitement de phytothérapie pour l’hiver (non nocif pour bébé) qui a très bien fonctionné l’hiver dernier alors je croise les doigts pour qu’il en soit de même cette année.

    J'aime

    1. Oui, on peut toujours se rabattre sur les méthodes douces (je demanderai si besoin à mon pharmacien tout de même).
      C’est vrai que le vaccin est controversé… Serait-ce la première décision à prendre en tant que maman responsable ? 🙂

      J'aime

  2. Lorsque j’étais enceinte l’année dernière, je me suis posée la question également mais je n’ai pas spécialement confiance dans les vaccins… et puis je suis de nature solide, je n’ai presque jamais attrapé la grippe malgré le fait que je travaille sur Paris et prenne les transports en commun depuis un certain nombre d’années maintenant… de plus une grippe n’est pas mortelle pour le foetus, il faut juste faire attention à la fièvre et aux contractions que cela peut causer, mais c’est tout 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s