Me voilà soulagée : annonce faite à mon chef

12 SA

travail-et-grossesse1

C’est gonflée à bloc que je me suis présentée au travail jeudi, le lendemain de mon écho de la 12è semaine, bien déterminée à me débarrasser de ce sentiment de mensonge que je traîne depuis plusieurs semaines.

Je n’avais pas tous les résultats (il me manquait ceux de la prise de sang pour le dépistage de la trisomie 21 que je n’aurais eu qu’au bout d’une semaine) mais peu importe, j’étais décidée à leur dire. Et si jamais les résultats de la prise de sang avaient nécessité des examens approfondis, au moins ils auraient été au courant et ça aurait facilité mes absences.

En plus, comme je l’annonçais ici, les nausées sont arrivées à 10 SA, et sont toujours présentes… Ce n’est pas à chaque repas, ce n’est pas systématique, mais quand elles surviennent ce n’est jamais agréable (comme hier soir en plein dîner de St Valentin… sympa !). Et cette semaine j’ai eu plusieurs réunions qui se sont terminées vers 13h, et je commençais vraiment à me sentir mal de ne pas pouvoir manger quelque chose… Bref, je commençais à avoir un comportement qui pouvait devenir suspect, sans compter mon ventre qui en fin de journée devient de plus en lus difficilement camoufable…

Bref, il était temps.

C’est la première chose que j’ai faite en arrivant : me diriger mes le bureau de mon patron. J’ai frappé, je l’ai salué et je lui ai demandé si je pouvais m’entretenir avec lui quelques instants. Il m’a fait asseoir et je lui ai dit avec un grand sourire (c’est quand même une bonne nouvelle !) que j’étais enceinte. Bam ! La bombe était lancée. Il a réagi comme un bon chef, m’a félicitée, semblait plutôt content, et m’a dit qu’on réfléchirai la semaine prochaine aux dispositions qu’ils serait nécessaire de prendre. J’avais préparé mes dates de congé maternité et je lui ai tout de suite donné pour qu’il ait une idée de ma période d’absence (même si ça peut être plus tôt…).

En revanche j’ai gardé pour moi l’idée que nous affinons avec mon chéri : reprendre 2 mois plus tard pour profiter un peu plus de notre bébé… Mais ça je lui dirai plus tard, étape par étape.

ça c’est donc plutôt bien passé.

Je suis sortie de là bien plus légère, toute contente d’aller expliquer ce que je venais de faire à une collègue amie, enceinte de 3 semaines de moins que moi, avec qui je partage beaucoup de choses. Et là voilà qui m’annonce : « Ah bah il n’a pas dû être déçu, je viens de lui annoncer la mienne… ». Arf !! Il a effectivement plutôt bien réagi pour un chef qui vient d’apprendre 2 grossesse en 30 minutes !!

Publicités

2 réflexions sur “Me voilà soulagée : annonce faite à mon chef

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s