J’ai donné le premier biberon… pourquoi je commence l’allaitement mixte

Mon bébé a 7 semaines, soit un peu plus d’un mois et demi. Jusqu’il y a deux jours je l’allaitement au sein exclusivement. Je donnais mon lait à mon bébé et j’en étais satisfaite, surtout qu’à la base je ne souhaitais pas allaiter. Pas trop mal donc pour une fille qui ne voulait même pas tester la tétée de bienvenue !

Comme évoqué dans un premier article écrit au bout de deux semaines d’allaitement, ce n’était pas si facile. J’ai eu beaucoup de conseils de mamans allaitantes qui me rassuraient en me disant que le premier mois était le plus difficile, que le plaisir de donner le sein arrivait ensuite.
Pourtant, je dois avouer que tout s’est mis en place plutôt facilement même si j’ai dû persévérer un peu : ma montée de lait a eu lieu à J3, mais bébé s’endormait facilement au sein donc j’ai du beaucoup le stimuler… cependant il acceptait quand même de téter. J’ai du tout de même utilisé des bouts de sein parce que sinon bébé « glissait » et ne parvenait pas à téter.  Aujourd’hui je les utilise toujours (comme écrit ici), malgré plusieurs remarques à ce sujet…
Les difficultés des premiers jours ne sont pas en lien direct avec l’allaitement : bébé étant un petit poids, je devais le réveiller toutes les 3h pour le nourrir. Gros dormeur, la phase de réveil pouvait être très longue… et du coup mes nuits très courtes…  c’était assez fatigant mais l’allaitement en lui – même se passait bien.
Au bout de 3 semaines, bébé atteignant un poids correct, je n’ai plus eu besoin  de le réveiller. Il a fait des nuits de 6h d’affilée, un vrai bonheur. Je me sentais moins fatiguée, mon bébé prenait du poids, c’était devenu agréable de lui donner le sein, tout allait bien. Le bémol c’est que de mon côté j’ai perdu beaucoup d’indépendance…  Victor réclamant à manger toutes les 1h30, ça me laissait peu de temps libre. Je suis un peu pudique pour l’allaiter devant du monde donc j’ai tendance à m’isoler pour la tétée quand nous avons de la visite, ce qui me pèse un peu (bon finalement sur ce point j’ai fini par trouver des techniques pour « cacher » et pour ne pas me couper de toute vie sociale). Il réclame souvent au moment où nous devons passer à table, ce qui me fait rater quelques débuts de repas de famille. Mais bon, je l’accepte totalement, c’est le revers de la médaille et en attendant mon bébé boit mon lait.

Tout allait bien donc… jusqu’à ce que les coliques arrivent.

D’abord gérables  (vers un mois bébé se tortille un peu mais ne semble pas trop souffrir), elles augmentent progressivement en intensité : pleurs en soirée,  difficultés pour le coucher avant 1h ou 2h du matin,  puis douleurs également en journée… mon bébé si calme qui ne pleurait que pour 3 raisons (faim, couche à changer ou un peu de reflux) devient inconsolable et parfois indéchiffrable, ne s’endort seul qu’avec de grandes difficultés, et réclame le sein, encore et encore… téter le calme, le rassure et est anti douleur  (à cet âge là). Du coup le soir il est capable de réclamer à cor et à cri toutes les demies heures, de rester tétouiller jusqu’à s’endormir… pour ouvrir des yeux grands comme des billes dès que je le couche dans son berceau… rageant !! Et surtout, au bout de 1h30 de pleurs, est-ce que ce sont toujours des coliques ou a-t-il à nouveau faim ? Enchaîner des nuits aussi tardives et courtes (6h max de sommeil… il m’en faut plus, surtout sur du long terme) me fatigue vraiment, mes seins sont vraiment douloureux et j’ai des crevasses ce qui me fait souffrir à chaque tétée… et personne ne peut prendre ma place pour me relayer. La semaine dernière j’ai tenté de tirer mon lait pour me soulager mais je ne suis pas parvenue à obtenir plus de 20 ml, même avec bébé à proximité… du coup je me suis demandée si j’avais assez de lait… mais après réflexion je pense que oui (entre 8 et 10 couches de pipi par jour, du lait dans le bout de sein même quand bébé s’endort repu…), cependant le doute a commencé à s’installer. Avec mon mari, qui attend avec impatience – mais calmement – le moment où il pourra donner le biberon à son fils, nous en avons discuté et nous avons décidé de commencer à mixer l’allaitement avec du lait infantile.
Et il y a deux soirs nous lui avons donné le premier biberon.
image

Enfin, le papa a donné le biberon parce que moi je n’y étais pas parvenue dans la journée. Plutôt que de lui donner à température ambiante comme je l’avais fait nous l’avons chauffé, et là miracle il l’a accepté. J’ai acheté le lait conseillé par la maternité, le Gallia Calisma 0-6 mois relais allaitement.

Je dois bien avouer que j’ai ressenti des émotions contradictoires : d’un côté soulagée de ne pas être la seule à pouvoir le nourrir, de voir qu’il accepte le biberon assez facilement et que mon mari prenne du plaisir à le lui donner. D’un autre je culpabilisais (carrément !!) de craquer si tôt et de ne pas lui donner plus longtemps le « meilleur » (ça change une femme l’allaitement n’est ce pas ? Jamais je ne me serai crue capable de tenir un tel discours il y a quelques mois…). J’ai également quelques craintes sur sa tolérance au lait industriel, mais sur ce point je me dis que je poursuis encore un peu l’allaitement et que si jamais ça ne va pas, surtout pour les coliques, je pourrai reprendre du 100% allaitement.
Mais pour le moment rien à signaler, il a bu son biberon sans le vomir ou le régurgiter et il s’est endormi paisiblement ensuite, et sans colique…

Nous voilà donc à une nouvelle étape. A voir dans les prochains jours si je commence à le sevrer ou non…

 

Publicités

8 réflexions sur “J’ai donné le premier biberon… pourquoi je commence l’allaitement mixte

  1. Sacré revirement effectivement 😉 mais le papa doit être si heureux !! Pour les coliques, il me semble qu’on dit que c’est le temps que l’estomac devienne mature, mais bon ça fait une belle jambe quand on les subit. Pour avoir vu de nombreuses amies jongler avec, tester moult produit (biogaia, calmosine,…) et voir leur bébé si mal, je suis bien heureuse de passer au travers. Et bizarrement ça s’arrête comme ça du jour au lendemain…comme les reflux d’ailleurs. Je vous souhaite que cela lui passe rapidement puisque Victor a l’air d’être une vraie petite marmotte sans ces vilaines coliques 🙂

    J'aime

    1. Merci Cyrielle !! Comment ça va de ton côté ? Je suis ravie que tu sois passée à côté des coliques, c’est franchement pas sympa. .. de notre côté ça semble aller mieux. Homeopathie et biogaia doivent faire effet. Ouf !! Ça repose tout le monde. ..

      J'aime

      1. Comme tu dis ouf. Nous ça va, le petit loulou a eu sa visite des 3 mois, 63 cm pour 6.300kg..un beau bébé lol La seule chose pour laquelle on lutte un peu c’est les pleurs de 19h-20h dit angoisse du soir ou heure des bébés..On essaye je ne sais combien d’astuce de sioux mais rien ne fonctionne…mais bon on va pas se plaindre vu ce qu’endure d’autres jeunes parents autour de nous !!

        J'aime

          1. Le bain c’est vraiment son truc mais il adore tellement ça que ça l’excite plutôt..c’est tellement drôle de noyer la salle de bain de papa et maman à grand coup de pieds ^^

            J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s