Profiter de toi encore un peu…

Hier nous étions le jeudi 12 novembre. C’est un jour particulier puisque j’aurais du reprendre le chemin du bureau, mon bébé celui de la nounou, avec un nouveau rythme et de nouvelles habitudes à prendre en compte. Je suis retournée au bureau, mais pour d’autres raisons. Car, effectivement, mon congé maternité s’achevait hier et que j’ai pu poser suffisamment de congés pour ne faire ma rentrée qu’en janvier. Nouvelle année, nouveau départ, nouvelle organisation, nouvelle vie !

Je me considère comme extrêmement privilégiée de pouvoir rajouter autant de jours de congés, c’est une véritable chance qui s’offre à moi de pouvoir rester à la maison et m’occuper de mon petit bout. Parce qu’à vrai dire, je passe quasiment tout mon temps avec lui, je ne fais rien d’autre. Suis-je la seule à ne pas voir défiler les journées ? Non pas que je me sente débordée ou dépassée, mais je prends le temps, j’essaie d’être moins speed, plus organisée, à essayer de vouloir faire moins de choses le même jour (ce qui en général me rend speed, souvent en retard, et stressée). J’aime passer du temps avec Victor, le voir s’agiter les mains et les jambes quand je le change, passer du temps à lui faire des bisous, lui rendre ses sourires (et gagatiser… oui j’avoue !!)… Je n’arrive pas à expliquer comment les journées passent aussi vite. Là je profite d’une sieste pour écrire cet article, sinon je ne le ferai jamais !

DSC_0477

J’ai donc décidé de continuer encore quelques semaines de mon Bibou, mais avec un nouvel objectif : reprendre progressivement un rythme qui s’apparente à celui du travail, c’est à dire, me lever le matin, prendre ma douche et être prête  avant 9h. Je pense que le retour au travail sera moins violent… Le jour de ma reprise ça fera quand même 9 mois d’absence… du bureau… et de contraintes horaires…

Pour le moment je tiens le cap (ça ne fait que deux jours, il n’y a pas de quoi se réjouir !) mais je me rends déjà compte que mes journées paraissent plus longues et que je me sens mieux niveau image (maquillée, fringuée correctement, ça va mieux !!) et forme (sauf au réveil hein…). J’en ai d’ailleurs profité hier pour faire une visite à mon travail et présenter mon petit bonhomme à mes collègues et chefs.

Nous voilà donc partis sur Paris (j’habite en banlieue), et je dois dire que j’ai ressenti une étrange sensation lorsque j’ai arpenté les trottoirs qui me mènent au bureau et passé devant les commerces dans lesquels j’avais l’habitude de me rendre -avant-, cette fois avec ma poussette et mon baby boy. Tout me semblait familier mais à la fois différent. C’est moi qui dois être différente au final.

Je craignais un peu ce retour dans mon environnement de travail mais je dois dire que ça m’a fait du bien. De retrouver mes collègues, mon bureau, de savoir que je suis attendue pour de nouveaux projets… Ça m’a stimulé. Me voilà donc – comme une grande partie des jeunes mamans – tiraillée entre le souhait de rester avec mon bébé pour le voir grandir et prendre soins de lui, et de retrouver une vie professionnelle et épanouissante.

Mais au moins je n’est pas ressenti de stress ou d’angoisse de retrouver mon environnement de travail… Autant d’absence me faisais un peu peur. Mais je dois avouer que je crains un peu de ne plus être au niveau. J’ai complètement décroché pendant mon congé mat et j’ai accumulé du retard. Et je pense que ça serait me rendre service que de m’y mettre progressivement dès maintenant parce que je n’imagine pas le retour au travail, avec les milliers de mails à traiter (l’angoisse !!), prendre connaissance de tout ce qui s’est passé ces derniers mois, gérer le plus urgent… Je n’imagine pas sortir la tête de l’eau avant au moins… 3 mois ?? Plus sérieusement ce retour au travail est une belle inconnue assez effrayante, et j’essaierai d’y penser… plus tard… La seule chose que je peux faire c’est d’arriver le jour J à la page, au courant des nouvelles réglementations/ articles de loi et pour le reste… waoit and see.

D’ici là, il me reste 7 semaines pour profiter de mon bébé d’amour… autant le faire à fond et laisser l’angoisse de côté !!

Et vous, êtes-vous ou étiez-vous stressée à l’idée de reprendre le travail après ces longues semaines d’absence ?

DSC_0478

Publicités

7 réflexions sur “Profiter de toi encore un peu…

  1. Il faut profiter de chaque instant q il nous ai donné avec bébé car c’est du temps qui ne se rattrape pas. Le boulot, le retour à la vie sociale, la course, les rythmes viendront bien assez tot. profite au max!!!

    J'aime

  2. 7 semaines à profiter, quel bonheur. C’est sur que c’est une chance et tu sais l’apprécier et la vivre au quotidien. J’imagine que le retour au boulot sera difficile mais d’ici la profite bien de ce lien si fort 😊

    J'aime

  3. Ouiiii j’étais stressée mais à la fois motivée aussi, je sentais depuis ses 9-10 mois justement qu’elle commençait a aussi avoir besoin d’autre chose que notre petit cocon pourtant si confortable. Profite encore a fond et ne t’inquiète pas, le stress du travail te reviendra bien assez tôt quand tu y seras. En attendant tu as mille fois raison de te la jouer slow et pour le travail, meme si le rythme de reprise sera surement intense tu prendras aussi plus de hauteur sur les choses parce que comme tu dis, tu es la meme mais quand meme différente et une maternité nous permet de lâcher prise un peu parfois…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s